Pour éviter de retourner sa pâture !

Les prairies pâturées dégradées peuvent être améliorées pour accroître leur productivité et leur souplesse d’exploitation. Le retournement n’est pas la solution…


Pour éviter de retourner sa pâture ! (.pdf)

 

Category:

Description

Pour éviter de retourner sa pâture !

Retourner ma prairie, c’est du travail, de l’argent et une perte provisoire de production : autant l’éviter ! Comprendre pourquoi ma prairie se dégrade en observant la végétation et en listant les évènements survenus sur la parcelle me permettra d’en déduire les pratiques qui
ont fait évoluer la flore. Si je refais ma prairie et que je ne change rien à mes pratiques, je retomberai dans le même problème. Que faire pour éviter de labourer !

Modifier ses pratiques

  • Adapter le chargement au contexte climatique, faucher les refus, adapter la fertilisation azotée pour densifier la prairie et augmenter naturellement la proportion de légumineuses.
  • Limiter le pâturage aux périodes de faible portance, le surpâturage, les broyages à très faibles hauteurs d’herbe (< à 5 cm.), les hersages trop agressifs.
  • Adapter la fertilisation (P, K et chaulage éventuel) à la fréquence de pâturage pour permettre une évolution naturelle de la flore vers des espèces présentant une meilleure appétence (ray-grass anglais, trèfle blanc) ou vers une diversité d’espèces permettant plus de souplesse d’exploitation (pâturin des prés, légumineuses…).

Sursemer

  • Le sursemis est une solution à envisager si la prairie est fortement dégradée suite à des dégâts de ravageurs, un matraquage par du piétinement ou du matériel agricole, un désherbage chimique sélectif qui aurait conduit à la présence importante de trous dans la végétation…
  • Le sursemis suppose un certain nombre de précautions :
    • Réduire au préalable la végétation à un couvert ras par un pâturage ou une fauche sévère,
    • Affiner l’horizon de semis (terre fine – griffage à la herse),
    • Choisir des espèces prairiales agressives,
    • Semer dense, à la même densité qu’en sol nu,
    • Proscrire la présence d’espèces allélopathiques qui empêchent la levée (agrostide stolonifère, houlque molle, chiendent, ortie…).

 

Des conseils pour réussir

  • Modifier les pratiques
    • Réduire le chargement.
    • Faucher les refus.
    • Favoriser les légumineuses.
    • Proscrire le surpâturage.
  • Réussir son sursemis
    • Semer à la fin de l’été (15 aout – 15 septembre). Sans risque de stress hydrique estival, semis possible au printemps, après une première coupe (à 350-400° jours).
    • Réaliser un semis superficiel sur sol rappuyé.
    • Limiter la fertilisation azotée : pas plus de 40 N en semis de printemps et rien en semis d’automne.
    • Réaliser une première coupe en fauche précoce, pour favoriser le jeune semis.
  • Exemple d’itinéraire technique en ressemis
    • travailler la couche superficielle du sol (rotavator, herses, covercrop).
    • Roulez avant le semis, si le sol est très meuble.
    • Semer au semoir en ligne à 1-2cm de profondeur et à 25-30 kg/ha.

La fauche des refus limite le développement des
adventices (réseau – Puy de Dôme)

 

 

« Fin août, on a fait un sursemis. Durant l’automne et en fin d’hiver, on avait l’impression que cela n’avait pas réussi, mais à partir de
l’été suivant, les parcelles sursemées se sont réellement démarquées avec une capacité de repousse accrue. On voyait nettement les
lignes de semis. Il faut laisser du temps pour que l’implantation se réalise correctement »

Gaec de la Rochette (63)

 

Impacts pour la durabilité

  • Éviter de retourner sa prairie limite le temps pendant lequel la parcelle sera improductive.
  • Ne pas labourer sa prairie, c’est maintenir son stock de carbone.
  • C’est aussi limiter les risques de fuite de nitrate.
  • Et c’est moins de travail et de consommation de carburant !

 

Quelques références

Additional information

Impact sur...

Economie, Environnement, Production, Travail

Action

Cultiver, Evaluer, Valoriser

Echelle

Exploitation, Parcelle, Territoire

Espèce

Bovin, Caprin, Equin, Ovin

Auteur

Jean Zapata (EDE 63)

Crédit photos

J. Zapata (EDE 63), S. Novak (Inra)

Numéro de fiche

31

Mise à jour

Mars 2018

You may also like…

Top
Translate »